Accueil Triades 

Accueil Avallon 

  Commentaire
triades 1 à 5 



  Commentaire
triades 6 à 10 



  Commentaire
triades 11 à 15 



 Commentaire
triades 16 à 20 



 Commentaire
triades 21 à 26 



 Commentaire
triades 27 à 30 



 Commentaire
triades 31 à 35 



 Commentaire
triades 36 à 40 



 Commentaire
triades 41 à 46 


Première partie

Cette première partie est avant tout une définition du Tout que l'auteur nomme Dieu. Chaque triade complète les autres pour former un tableau intelligible. Pour commenter, je me suis efforcé de définir autant que possible chaque concept en langage simple et habituel. Le découpage en "Triades" est évidemment à rapprocher de la trinité chrétienne qui était connue à l'époque de la mise en écrit de ces vers, mais on peut aussi le comparer à la philosophie Yogique qui donne également une part très importante aux nombres et en particulier au chiffre trois. Ainsi dans la genèse décrite dans les Védas, l'unique se divise en se manifestant en trois forces nommées Gunas qui sont comparables mais non identiques aux trois concepts décrits dans la seconde triade : Vie, Bonté et Energie.

Triade 1

Dès le départ Dieu est affirmé en tant qu'unité et en tant qu'origine. La seconde unité est La Vérité qui pourrait également être nommée La Réalité même si celle-ci est et restera inconnaissable dans sa totalité. Elle pourrait être comprise comme l'état réel de l'univers existant à un instant donné.

Elle comprend également l'état global de la conscience qui "reflète" la réalité. Mais si l'existant -au présent- est unique, en revanche, le futur n'est absolument pas défini à l'avance. La liberté et la création sont les moteurs de l'évolution de la vie. Lorsque apparait un conflit, une contradiction - ce qui ne peut manquer d'arriver comme chacun sait ! - il existe toujours une porte de sortie, une faculté créatrice qui permettra de trouver une issue.

Triade 2

La seconde triade pose les trois paramètres sur lesquels s'appuient l'Etre, l'existence : Vie- Bonté -Energie.

Le troisième paramètre est la bonté car il n'y a que l'Amour, le sentiment, qui puisse faire naître la joie et la beauté de l'Etre. Si l'être est, et est conscient, il doit nécessairement être joyeux et beau sinon il serait désespérant.

Triade 3

Dieu est vie, connaissance, énergie. Les yogin disent : "Sat-chit-ananda" : Etre-conscience-béatitude.
Il est dit ici : "la plus grande..." Il est en effet impossible de prendre conscience de la dimension réelle de l'Etre. C'est donc le plus grand ensemble, quelle que soit la taille de ce qui peut exister. C'est une dimension inclusive. Dieu est la plus grande vie dans laquelle est comprise toute vie.
Il est aussi connaissance. Connaissance veut dire : "Naître avec", c'est un concept différent de celui de science. On peut dire que la connaissance regroupe la science intuitive et la science déductive. Les anciens Celtes tout comme beaucoup de peuples originels, ressentaient que par la communion, la méditation, sur un être ou sur une chose, il est possible d'en obtenir une science. Il en existe d'ailleurs des exemples frappants. Dans ce sens, on peut dire que la vie possède, dans la mémoire génétique, la plus grande science intuitive qui existe au monde, fruit d'un nombre incalculable d'expériences, d'essais et d'erreurs, pour parvenir à la création d'êtres aujourd'hui très aboutis. Dieu est tout cela ; Il naît toujours "avec" et il connaît toute chose, en tout temps et en tout lieu.
Il est enfin la plus grande énergie. Nous savons aujourd'hui que la matière est énergie. Nous savons en fait que tout est énergie. Dans la science spirituelle, nous considérons que l'Esprit est une énergie, au même titre que les énergies matérielles à la base de tous les processus vitaux.

Triade 4

Dieu est toute bonté, quelle que soit la bonté. Le sens de Dieu est toujours celui de la vie, de plus de vie, de meilleure vie. Il est donc toujours dans le sens de ce qui est bon, sans aucune connotation morale, car il est ajouté à chaque membre de l'affirmation : "quelle qu'elle soit".
Ce qui est bon est ce qui est bon à un instant donné, en un lieu donné et pour des êtres tels qu'ils sont. En aucun cas cela ne peut constituer une règle absolue, un dogme.

Triade 5

Cette triade est dans la même veine que les précédentes. Elle répond à l'interrogation : "Dans quoi reconnaît-on la présence de Dieu ?".
Dieu -la vie- se manifeste par l'Energie, la Sagesse et l'Amour dans tout ce qui existe.
Ces trois fonctions sont qualifiées d'infinies car l'Etre est sans dimension, mais également nous n'avons qu'une idée très partielle de ce que sont Energie, Sagesse et Amour. L'esprit, lorsqu'il est peu conscient, limité par la conscience exclusive du moi et le défaut de conscience du soi, ne peut connaître la dimension réelle de ces trois qualités.
Les connaître serait d'ailleurs une expérience beaucoup trop intense pour un mental non préparé. Il est d'ailleurs dit plus loin que seul Dieu peut subsister dans cet état de compassion infinie.