Accueil Triades 

Accueil Avallon 

  Commentaire
triades 1 à 5 



  Commentaire
triades 6 à 10 



  Commentaire
triades 11 à 15 



 Commentaire
triades 16 à 20 



 Commentaire
triades 21 à 26 



 Commentaire
triades 27 à 30 



 Commentaire
triades 31 à 35 



 Commentaire
triades 36 à 40 



 Commentaire
triades 41 à 46 


Triade 31

C’est la simple application de la loi spirituelle définie par les triades précédentes. L’ouverture de la conscience et la compréhension spirituelle amène à ces félicités.

Triade 32

La proximité de l’esprit divin en tant que source rapproche l’humain de l’esprit originel, non alourdi par les fautes et les souffrances. C’est un état de simplicité et de joie, de créativité, de partage ou tout est présent, rien n’est recherché mais simplement vécu.

Triade 33

Dans cette triade et la suivante, sont décrites les caractéristiques de chacun des êtres vivants. Ceci dans le but de bien montrer que si la vie, l'univers, l'être forment un tout et une unité, son sens n'est pas l'uniformité. C'est plutôt la différenciation et la plénitude de chaque être qui est recherchée avec les caractéristiques qui lui sont propres et qui font sa beauté et sa dignité.
Toutes les expériences sont possibles et respectables à partir du moment où elles n'engendrent pas plus de souffrance mais concourent au contraire à trouver progressivement le sens de l'unité et la relation au divin.

Triade 34

Voir le commentaire de la Triade 33.

Triade 35

les explications concernant la mort ont été données dans le commentaire de la triade 18 et suivantes.

Reprenons les ici brièvement :

En ce qui concerne le mal, sa nature est l'ignorance du moins à l'origine. Mais il est vrai que l'évolution spirituelle tardant à se concrétiser dans l'humanité, le mal est devenu une énergie, ayant son dynamisme et son propre sens, différent du sens spirituel. Sa cause est tout simplement la liberté car si l'humain est naturellement sensible au bien, il peut tout aussi bien être attiré par le mal et c'est normalement la compréhension du résultat de ses actes qui devrait l'amener au choix du bien et de l'évolution spirituelle.