accueil nemeton 

 rituels 

 Les huit grandes Fêtes 


 Les sept sacrements 


 Rite d'Immersion 


 Consécration des Huiles 


 Consécration des Espèces 


 Rite d'ondoiement 


Le sens des huit fêtes s'interprète en fonction du cycle solaire et du cycle lunaire, les fêtes Celtiques, (peuple agraire et vivant en connexion avec l'être naturel de la terre,) étant fondamentalement des fêtes des rythmes naturels.
Sur la grande sinusoïde de la lumière solaire annuelle, les solstices sont marqués comme les extrêmes, donc la plénitude des énergies, et les équinoxes comme les équilibres des contraires et donc périodes de passage d'une énergie vers une autre.

2 équinoxes et 2 solstices

On trouve donc :

      Solstice d'hiver :

      correspond au minimum de l'ensoleillement donc plénitude de l'énergie sombre, de la non-manifestation, du vide (plénitude du vide !!), l'énergie se manifeste dans le centre de la terre, la nuit et donc par l'intermédiaire du vide, en écho à l'univers tout entier.
    Correspondance chinoise : plénitude du Yin. Élément EAU

      Équinoxe de printemps :

      équilibre de l'ombre et de la lumière avec tendance à l'augmentation de la lumière. L'énergie est toute entière dans la croissance et le développement, c'est une énergie explosive et joyeuse qui pousse tous ses enfants à l'expression et à l'expansion.
      Mouvement de l'intérieur vers l'extérieur. Correspondance chinoise : plénitude de l'énergie de croissance . Élément BOIS

      Solstice d'été :

      maximum d'ensoleillement et donc plénitude de la lumière. L'énergie se manifeste dans le soleil, en plein midi en connexion maximum avec tout le système solaire.
    Correspondance chinoise : plénitude du Yang. Élément FEU

      Équinoxe d'automne :

      équilibre de la lumière et de l'ombre avec tendance à l'augmentation de l'ombre. L'énergie est tournée vers la maturation et le dessèchement, il s'agit d'une énergie de réappropriation, qui pousse à ne préserver que l'essentiel.
      Mouvement de l'extérieur vers l'intérieur. Correspondance chinoise : plénitude de l'énergie de conservation. Élément METAL

4 Fêtes Druidiques

Les quatre fêtes Celtiques marquent les périodes de mouvement d'un équilibre vers un maximum et inversement. Ce sont donc les périodes de mouvement, d'action. Ces fêtes célèbrent les énergies dans leurs effets, les énergies en action et en devenir.

      Samain :

      Mouvement de l'énergie de haut en bas, de la surface vers le centre de la terre, la sève descend dans les racines, les êtres et les produits de la nature se dégradent s'ils n'ont pas pu emmagasiner suffisamment d'énergie et se transforment en terreau

      Imbolc :

      Mouvement de l'énergie du centre vers la surface de la terre, la sève commence à remonter dans les branches, les bourgeons, les pousses, les premiers bébés apparaissent, mais l'énergie solaire est encore insuffisante pour manifester l'explosion de vie.

      Beltain :

      Mouvement de l'énergie du bas vers le haut, de la surface de la terre vers le soleil. Le développement des végétaux est à son maximum d'intensité, les fleurs s'ouvrent et se tournent amoureusement vers le dieu Solaire;

      Lugnasad :

      Mouvement de l'énergie du haut vers le bas, du ciel vers la surface de la terre, qui se concentre dans les fruits et les graines.
    Correspondance chinoise : a chacune de ces périodes, l'énergie se concentre au niveau de la surface de la terre et aide les êtres vivants à assumer le mouvement puissant de l'énergie qui se manifeste à ce moment. Elémént TERRE que les chinois nomment la cinquième saison.

Quand à la lune, elle intervient en tant que transmetteur des énergies solaires vers la terre. Elle est le miroir dans lequel se reflète la lumière, en relation avec notre centre supérieur.