PRIERE

>

S'adressant au mort :

Bien cher(ère) frère (sœur) :

Le temps est venu pour toi de ce que l'on appelle la mort. Ton âme est sortie de ton corps et a recouvré toute sa clarté.
Comme tu as pu le constater, mourir n'est pas une souffrance en soi mais bien plutôt une libération pour ceux qui ont souffert dans leur corps.
Mourir est une légèreté infinie pour ceux qui en ont fini avec la vie corporelle et aspirent à un repos bien mérité dans l'au-delà, dans la prairie d'Avallon.
S'il y a souffrance elle vient plutôt de l'apparente séparation avec ceux qu'on aime et qui nous aiment. Garde toi de ce sentiment, ceux qui t'aiment continuent à t'aimer et en te conservant dans leur amour, tu restes uni à eux comme ils restent unis à toi.

Dieu est amour et ceux qui s'aiment sont inséparables par nature dans l'être unique que nous formons tous ensemble.

Tu pourras communiquer avec eux d'une autre manière même si tu ne peux plus communiquer avec les moyens corporels. Tu pourras les aider et recevoir leur aide. De plus tu n'es pas seul là où tu te trouves à présent et tu recevras aussi de l'amitié, de l'amour et de l'aide dans le monde spirituel où tu te trouves.
Va à la rencontre de ceux qui, comme toi, sont dans l'au-delà. Aujourd'hui c'est nous qui allons essayer de t'aider par nos paroles et par l'intention de notre cœur aimant tout comme nous essaierons d'aider et de consoler tes proches.


S'il s'agit d'un enfant, de quelqu'un de jeune ou de quelqu'un mort prématurément quelqu'en soit la raison, dire :

Quelqu'en aient été les circonstances, le temps est venu pour toi de ce que l'on appelle la mort.
Trop tôt en ce qui te concerne et cette séparation prématurée est une souffrance pour ceux qui t'aiment comme pour toi.
Ne prend cependant pas ombrage de cette mort prématurée car ton âme, comme tu as pu le constater survit à la perte du corps. La promesse d'une vie future et nouvelle te sera bientôt ouverte.
Ceux qui t'aiment continuent à t'aimer et en te conservant dans leur amour, tu restes uni à eux comme ils restent unis à toi.

Dieu est amour et ceux qui s'aiment sont inséparables par nature dans l'être unique que nous formons tous ensemble.

Tu pourras communiquer avec eux d'une autre manière même si tu ne peux plus communiquer avec les moyens corporels. Tu pourras les aider et recevoir leur aide. De plus tu n'es pas seul là où tu te trouves à présent et tu recevras aussi de l'amitié, de l'amour et de l'aide dans le monde spirituel où tu te trouves.
Va à la rencontre de ceux qui, comme toi, sont dans l'au-delà. Aujourd'hui c'est nous qui allons essayer de t'aider par nos paroles et par l'intention de notre cœur aimant tout comme nous essaierons d'aider et de consoler tes proches.


Dans l’immédiat il est important que tu te reposes, que tu te refasses une âme pleine de vigueur et de joie, que tu effaces la mémoire des moments difficiles et des épreuves que tu as peut-être vécues.
Il est nécessaire que tu te régénères, que tu te baignes dans la fontaine de jouvence le temps qu’il le faudra.
Il est nécessaire que tu tires bien les leçons de la vie que tu viens de vivre, fussent-elles douloureuses ou heureuses.
Il est nécessaire que ton âme se délivre le plus profondément possible de la pesanteur des émotions négatives, des stress, des maladies ou pire encore qu’elle a été amenée à vivre.
Il est nécessaire qu’elle se libère de tout le ressentiment qu’elle a accumulé, de toute la peur ou de toute la haine qu’elle a engrangée.
Pardonne à ceux qui t’ont offensé, qui t’ont blessé si c’est le cas et délivre ton cœur du mal, de la souffrance qui est en lui.

Retrouve la légèreté, l’innocence de ton cœur d’enfant et la joie de vivre ensemble.
Si tu as offensé, dépossédé, blessé ou même tué quelqu’un, demandes en pardon intensément à tes victimes du fond de ton cœur.
Si tu as du mal à te pardonner saches que Dieu est tout Amour et Compassion et qu’il n’y a rien qui ne soit effaçable dans ton âme si tu consens à t’aimer et à aimer ceux que tu as blessés.
Si tu ne peux y parvenir par toi-même, reçois maintenant de ma bouche et de mon cœur aimant le pardon que tu demandes du fond du cœur au nom du Père-Mère de tout Amour, du Fils et verbe de tout Amour et de l’Awen de tout Amour, Dieu et toute bonté.

Le monde spirituel où te trouves à présent est un monde où les valeurs qui dominent sont celles du cœur. Les émotions qui t’habitent en ce lieu sacré sont déterminantes pour ton futur et le futur de tous les êtres. Elles conditionnent ton devenir selon qu’elles sont heureuses, fécondes, créatrices de vie ou, au contraire, malheureuses, stériles et destructrices. Selon qu’elles sont une bénédiction ou, au contraire, une malédiction pour toi-même ou pour autrui.

A moins que tu ne sois déjà un être illuminé et transcendé par l’Amour et la Compassion, le monde spirituel est un lieu d’épanouissement intense de ton âme, d’expérimentation possible de la divinité de ton être dans sa plus grande beauté.
Avant que tu ne renaisses à la vie, tu peux nourrir ton âme des plus belles émotions, des sentiments les plus nobles, des intentions les plus pures et des dons les plus merveilleux. Tu peux faire de toi le germe de la compassion et de l’amour pour le plus grand bonheur de tous les êtres quelque soit le lieu où le temps de ta manifestation.
Fais, je t’en prie, un pas dans cette direction et que la force de l’Awen, de l’Esprit de tout Amour soit avec toi.



suite